Prévenir les accidents et sauver des vies humaines grâce à la science

Prévenir les accidents et sauver des vies humaines grâce à la science

En 2018, selon une estimation, plus de 70 000 personnes (1 résident sur 10) ont été prises en charge dans les services des urgences du pays suite à un accident.

Les accidents de la route, tout comme ceux liés aux travaux ménagers, au sport, ou encore ceux qui se produisent sur le lieu de travail, sont à l’origine de grandes souffrances humaines et engendrent des coûts considérables dus aux soins médicaux, à la rééducation et aux dommages matériels. Les accidents et les blessures qui en résultent doivent donc être évités. En vue d’atteindre cet objectif, 180 scientifiques et autres parties prenantes de toute l’Europe et au-delà, participeront les 3 et 4 octobre prochains à la conférence « EU-Safety 2019 » organisée par le Luxembourg Institute of Health (LIH) et Eurosafe à Luxembourg.

Un large éventail de thèmes, et pour cause

Si vous effectuez une recherche en ligne à propos des statistiques européennes sur les accidents, la première page de résultats sera entièrement consacrée aux accidents de la route.  « Et pourtant, il y a beaucoup d'autres domaines dans lesquels les accidents font de nombreuses victimes ou causent des blessures graves », déclare le Professeur Laetitia Huiart, directrice du « Department of Population Health » du Luxembourg Institute of Health et l’une des organisatrices de l’événement « EU-Safety 2019 ». « Parvenir, de manière systématique, à de nouvelles améliorations sur ce sujet est un objectif important. Le chemin à parcourir est encore long, mais le Luxembourg est sur la bonne voie », ajoute Laetitia Huiart. La manière d’y parvenir sera discutée par des professionnels de santé publique, des chercheurs, des spécialistes de la sûreté des produits, des urbanistes et d’autres experts lors de la conférence « EU-Safety 2019 ».

La sécurité infantile occupera aussi une part importante du programme : des jouets achetés en ligne aux risques d’incendie en passant par la sécurité sur le chemin de l’école, la conférence reviendra sur certains accomplissements dans le domaine de la prévention des blessures auxquelles les enfants sont potentiellement exposés dans leur environnement quotidien (une « Giant House » reproduira également certains de ces risques afin de mettre les adultes en situation). 

« La mise en place de mesures de surveillance et de prévention des blessures dépend grandement des données. Celles-ci devraient être issues d'un large éventail de sources. La combinaison de résultats provenant de multiples sources à l’échelle nationale et internationale pourrait permettre d'identifier des facteurs de risque significatifs des blessures fréquentes et ainsi permettre de mener des actions préventives efficaces et avérées. » explique Dritan Bejko, épidémiologiste au LIH. « Lors de cette conférence, nous discuterons des progrès de la surveillance et de la recherche scientifique sur les blessures, et nous réfléchirons à la manière dont nous pourrons relever les défis futurs dans ce domaine. » ajoute Dritan Bejko. La sécurité et la sûreté des consommateurs, des sportifs, des personnes âgées et la sécurité routière seront d'autres thèmes clés abordés lors de la conférence « EU-Safety 2019 ».

« La conférence vise à sensibiliser les responsables politiques à l'impact des accidents et traumatismes et à intégrer la prévention des blessures de manière cohérente dans les programmes d'action nationaux et européens. Nous saluons l'initiative des ministères luxembourgeois d'œuvrer en faveur d'une approche plus globale de la promotion de la sécurité et d'encourager les chercheurs, professionnels de santé, éducateurs et autorités locales à contribuer à la lutte contre le taux d’accidents et de blessures », conclut Wim Rogmans, fondateur d’EuroSafe. 

Partenaires et financement

« EU-Safety 2019 » est organisé par Eurosafe, l’Association européenne de prévention des accidents et de promotion de la sécurité́, en collaboration avec le Luxembourg Institute of Health, et avec le support du Fonds National de la Recherche Luxembourg (FNR), du Ministère de la Santé, de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), et de la Commission Européenne.

Source de l'article

Communiqué de presse LIH

© letzbehealthy.lu