Coronavirus, une nouvelle voie de contamination : l’œil 

Coronavirus, une nouvelle voie de contamination : l’œil 

La pandémie « Coronavirus »  livre ses petits secrets !

À côté de la voie « royale » bucco-nasale, l’aérosol des gouttelettes naso-pharyngées du patient infecté peut toucher la sphère oculaire. Le virus stagne alors dans les larmes et est absorbé par la conjonctive, muqueuse très vascularisée et au rôle essentiel dans la défense immunitaire locale.

Il est donc conseillé aux soignants d’utiliser des lunettes protectrices, des masques et des gants mais aussi de redoubler de vigilance.

Par ailleurs, on retrouve chez les patients atteints du Coronarovirus des conjonctivites virales bilatérales (1% des cas). Cette altération oculaire doit donc faire penser à une contamination par le Coronavirus.

Se toucher les yeux est, comme pour le nez et la bouche, un geste à proscrire !

Les gestes barrières doivent intégrer l’isolement des liquides biologiques oculaires.

Source de l'article

Auteur : Dr Jean-Christian Lalangue, ophtalmologue aux Hôpitaux Robert Schuman (HRS).

© letzbehealthy.lu