Journée mondiale contre le cancer : « 40% des cancers pourraient être évités en adoptant un mode de vie plus sain ! »

Journée mondiale contre le cancer : « 40% des cancers pourraient être évités en adoptant un mode de vie plus sain ! »

À l’occasion de la Journée mondiale contre le cancer, célébrée ce 4 février, le ministère de la Santé, en collaboration avec la Fondation Cancer, lance une nouvelle campagne d’information et de sensibilisation.

La campagne 2019, parrainée par l’ancien joueur de tennis professionnel Gilles Muller, met un accent fort sur la prévention. 

À côté du dépistage précoce, la prévention joue un rôle primordial dans la lutte contre le cancer. En adoptant des modes de vie sains - avec en premier lieu, le refus du tabac et la consommation modérée de l’alcool et en favorisant une alimentation saine et activité physique régulière - 40% des cancers pourraient être évités.

De son côté, la Fondation Cancer offre plusieurs services gratuits en termes de prévention comme le Food Lab (http://www.cancer.lu/fr/food-lab), Comment devenir non-fumeur (https://maviesanstabac.lu) ou encore le FiTeam (http://www.cancer.lu/fr/fiteam-fondation-cancer).

La Fondation Cancer mettra également en avant, dans les prochaines semaines, la thématique « Comment réagir face à un collègue atteint du cancer ? ». Face à toutes les émotions provoquées par la maladie et à la complexité de l’approche, la Fondation délivrera des suggestions et des réponses ciblées lors de conférences au sein des entreprises. En effet, le diagnostic de cancer ne concerne pas seulement la personne malade mais l’ensemble de son entourage social. Les effets se ressentent jusqu’au niveau professionnel. Pour répondre à cette problématique, la Fondation Cancer a élaboré un dossier spécial pour mieux appréhender ces relations intra-professionnelles.

La situation au Luxembourg

Les cancers constituent la première cause de mortalité chez l’homme (32,1%) et la deuxième cause chez la femme (26,7%), au Luxembourg. Ils représentent 28,2 % de tous les décès. Les trois cancers les plus mortels chez les hommes sont le cancer du poumon, le cancer colorectal et le cancer de la prostate. Chez les femmes, le cancer du sein, le cancer du poumon et le cancer colorectal représentent les causes de mortalité par cancer les plus fréquentes (Source : Service des Statistiques de la Direction de la santé, 2016).

Environ 3.000 nouveaux cas de cancers apparaissent chaque année dans notre pays. Cette maladie représente un fardeau individuel en raison de traitements lourds aux nombreux effets secondaires, de souffrances physiques, psychologiques et des répercussions sociales et professionnelles.

Les progrès de la médecine ont permis, ces dernières années, d’allonger la survie des personnes atteintes de cancer. Cependant, ces personnes doivent vivre, avec le cancer et les complications des traitements qui en découlent. C’est pourquoi, les cancers sont un véritable défi de santé publique auquel le Luxembourg est confronté, au même titre que les autres pays.

Les actions du ministère de la Santé

Bien que le Luxembourg ait mené depuis plus de 20 ans différentes actions en faveur de la lutte contre le cancer, le Plan National Cancer (PNC) 2014-2018 est le premier plan national visant à fédérer les acteurs autour de ce défi de santé publique.

Le Plan national Tabac 2016-2020 vise tout d’abord la prévention du tabagisme chez les enfants et les jeunes, l’aide au sevrage tabagique pour les fumeurs désirant s’arrêter de fumer et la protection de la population contre le tabagisme passif.

Le Programme de sevrage tabagique, en place depuis 2008 et élaboré selon les recommandations de l’OMS, propose aux fumeurs désirant arrêter de fumer, une prise en charge adaptée pour l’aide au sevrage. Les fumeurs peuvent se faire conseiller et se faire accompagner par le professionnel de la santé de leur choix. Une aide financière pour l’achat de médicaments pour le sevrage est également attribuée.

Plus de 500 projets et activités ont pu être réalisés au cours des dix dernières années sous le label GIMB « Gesond iessen, Méi bewegen ». L’objectif général du PAN GIMB 2018-2025 est de promouvoir l’alimentation équilibrée et l’activité physique régulière et de lutter contre la problématique de l’obésité et de la sédentarité pour l’ensemble de la population.

Le Programme Mammographie vise à détecter les signes de cancer du sein à un stade précoce, c’est-à-dire en l’absence de symptômes. Une détection précoce du cancer du sein donne à la femme de meilleures chances de rémission. Le Programme Mammographie permet de détecter environ 120 cancers par an.

En septembre 2016, le ministère de la Santé a lancé le premier Programme de dépistage organisé du cancer colorectal (PDOCCR). La lutte contre le cancer colorectal constitue une préoccupation majeure en matière de santé publique. Grâce à ce nouveau programme, chaque citoyen âgé entre 55 et 74 ans aura droit à un dépistage de haute qualité.

Source

Portailsanté.lu

© letzbehealthy.lu